Le rapport analytique et prospectif 2021 de l’IBEFE Hainaut-Centre est disponible !

Ce rapport a pour vocation de rassembler les données et statistiques disponibles par rapport aux enjeux emploi, formation et enseignement. Il vise également à adresser aux opérateurs d’enseignement et de formation du Bassin des recommandations pour favoriser l’évolution de leur offre en fonction des besoins du territoire.

Au menu de ce copieux rapport triennal, vous retrouverez notamment :

  • Un état des lieux socio-économique du Bassin Hainaut-Centre ;
  • Des données relatives à l’offre d’enseignement et de formation sur le Bassin, avec notamment les effectifs d’apprenants par métiers des différentes familles d’opérateurs de formation et d’enseignement ;
  • Les thématiques communes de l’IBEFE qui reprennent notamment les métiers prioritaires pour l’évolution de l’offre d’enseignement et de formation sur le Bassin ;
  • Des informations sur la mobilité des apprenants.

 

Téléchargez le Rapport analytique et prospectif de l'Instance Bassin EFE Hainaut-Centre (.pdf)

 Téléchargez la synthèse du Rapport (.pdf)

 

L’Instance Bassin EFE Hainaut-Centre tient particulièrement à remercier l’ensemble des partenaires, enseignants, chefs d’ateliers, formateurs, directions d’écoles, représentants syndicaux et patronaux, représentants d’entreprises et de fonds sectoriels, … qui ont collaboré à ces travaux.

Cette expertise de terrain renforce incontestablement la pertinence des diagnostics et des recommandations posés par l’Instance Bassin. Notre capacité à travailler en réseau, en associant toutes les parties prenantes de l’IBEFE, est aussi primordiale dans la mise en œuvre des réponses concrètes apportées aux constats identifiés.

Les Thématiques Communes constituent la partie la plus visible et impactante du Rapport analytique et prospectif. Elles ont pour vocation d’orienter l’évolution de l’offre d’enseignement qualifiant et de formation sur le Bassin. A ce niveau, le Rapport 2021 identifie 72 métiers prioritaires sur lesquels l’offre d’enseignement et de formation du territoire pourrait être renforcée, voire au moins maintenue.

En complément de ces métiers prioritaires, l’Instance Bassin EFE formule une série de recommandations visant à faire évoluer positivement la qualité de l’offre d’enseignement et de formation. Deux enjeux, qui traversent largement les différents secteurs d’activité analysés, paraissent plus particulièrement prioritaires :

  1. L’adaptation des contenus et des pédagogies de formation à l’évolution des métiers et des compétences attendues.

L’enjeu numérique et son impact sur les métiers et les compétences, déjà très présent dans les précédents diagnostics de l’IBEFE, est encore mis davantage sur le devant de la scène par l’extraordinaire accélération de la digitalisation qui résulte de la crise sanitaire. Le numérique est partout, y compris dans des métiers sur lesquels il était moins attendu a priori.

Cette réalité, à laquelle on peut ajouter également la transition écologique qui devrait monter en puissance au cours des prochaines années, soulève de nombreux points d’attention dans le champ des compétences de l’Instance Bassin EFE :

  • L’importance de renforcer les partenariats et le partage des ressources entre les opérateurs de formation et d’enseignement dans un contexte de plus en plus pointu (matériel et approches pédagogiques, compétences des formateurs, …).
  • L’implication des entreprises afin d’assurer l’acquisition de compétences au plus près d’une réalité qui évolue de plus en plus rapidement.
  • La prise en compte des personnes peu qualifiées. L’élèvement des niveaux de compétences attendus, la digitalisation, … sont des facteurs susceptibles d’encore éloigner davantage certains publics du marché de l’emploi.
  • L’évolution des systèmes de formation et d’enseignement vers davantage de réactivité et de souplesse semble également indispensable pour pouvoir répondre à ces changements rapides et permanents.
  1. Le déséquilibre qui persiste entre les compétences de la population et les besoins des entreprises.

Cette difficulté est notamment visible au travers de la liste des métiers en pénurie du Forem, qui s’agrandit chaque année.

Une partie de la solution se trouve probablement dans un basculement sociétal pour enfin valoriser ces métiers et améliorer les conditions de travail et de salaire. Il n’en reste pas moins qu’il existe une réelle pénurie de main-d’œuvre, notamment dans les domaines techniques, technologiques et scientifiques.

La question de l’orientation scolaire et professionnelle des jeunes est donc absolument prioritaire et le développement, sur la Fédération Wallonie-Bruxelles, d’un dispositif d’orientation tout au long de la vie, qui vise à fédérer et à professionnaliser les acteurs de l’orientation autour des Cités des Métiers, est porteur d’espoir.

L’Instance Bassin EFE Hainaut-Centre n’est pas restée au balcon sur cette problématique. Elle met en œuvre, depuis plusieurs années déjà, avec le soutien de sa Chambre Enseignement, et en s’appuyant sur les ressources des acteurs du territoire, le projet Cap sur Ton Avenir, qui propose des activités de sensibilisation aux jeunes du Bassin : visites d’entreprises, pratique des métiers en centres de formation, immersion dans des écoles qualifiantes, découverte des STEM et de la robotique, …

 

Pour terminer, impossible de passer sous silence les indicateurs socio-économiques repris dans le Chapitre 1 du Rapport analytique et prospectif, qui soulignent certaines difficultés persistantes spécifiques au Bassin Hainaut-Centre, notamment :

  • Le taux de chômage des jeunes et l’importance du nombre de chercheurs d’emploi peu qualifiés.
  • L’explosion des publics relevant des CPAS.
  • La concentration des indicateurs négatifs dans certaines communes du Bassin.

L’Instance Bassin et ses Chambres Emploi-Formation soutiennent le développement d’approches novatrices, de type Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée, pour la mise à l’emploi des publics défavorisés.

L’IBEFE souhaite également porter ces constats vers les forces vives du Bassin, notamment via le Conseil de Développement du Cœur du Hainaut, afin d’initier une réflexion de fond visant à comprendre ces phénomènes et à dégager des pistes de solution.

 

Contact

Fabrice DE BRUYN

Coordinateur

065/409.339