Plan de redéploiement 

Chaque Chambre Enseignement, éclairée par le travail de Comités d'accompagnement, doit mettre en place un Plan de redéploiement pour une durée de 4 ans  dont l’objectif principal est de redéployer, en inter-réseaux, l’offre d’enseignement qualifiant en lien avec les besoins socio-économiques du Bassin. Afin d’y parvenir, les membres doivent déterminer un ou plusieurs secteur(s) prioritaire(s) pour lesquels ils pourront, chaque année, octroyer des incitants pour :

  • Maintenir des options faiblement fréquentées et porteuses d’emploi ;
  • Créer des options peu représentées sur la zone et porteuses d’emploi ;
  • Fermer des options en difficulté, qui sont déjà bien représentées sur la zone ou obligées de fermer.

Les incitants consistent, entre autres, en :

  • L’octroi de périodes-professeurs ;
  • La possibilité d'obtenir certaines dérogations aux normes de maintien et de création ;
  • L’octroi d'un statut de priorité d’accès au Fonds d'équipement.

L’octroi des incitants se fait en concertation avec les directions d’établissements (Comités d’accompagnement) qui dispensent des options dans chaque secteur repris dans le Plan de redéploiement. 

Dans son processus de sélection des projets, la Chambre Enseignement tient notamment compte de :

  • La correspondance avec les thématiques communes du Bassin ;
  • La cohérence et la pertinence du projet au regard de l’offre de formation ;
  • L’utilisation d’outils pédagogiques de formation existant (Centres de Technologies Avancées, Centres de Compétence, etc.).

L’objectif du dispositif est de permettre aux jeunes de se former dans des options porteuses d’emploi et de maintenir une offre d’enseignement qualifiant cohérente sur le territoire.

En septembre 2020, 5 programmations d’options de 7ème année ont pu se concrétiser grâce au soutien de la Chambre Enseignement via l’octroi d’incitants. Il s’agit des options "Technicien en maintenance et diagnostic automobile" et "Complément en électricité de l’automobile" à l’Athénée provincial de La Louvière, implantation des Arts et Métiers ; "Complément en chaudronnerie" au Lycée provincial Hornu-Colfontaine et à l’Institut Technique Saint-Joseph de La Louvière ; "Complément en mécanique agricole et/ou horticole" en alternance à l’Athénée Jean d’Avesnes à Mons.

Par ailleurs, 7 options faiblement fréquentées, des secteurs de l’Industrie et de la Construction, sont soutenues au maintien dans 6 écoles du Bassin durant cette année scolaire 2020-2021. 

Le 5 janvier 2021, notre Chambre Enseignement a validé le soutien à 16 projets de programmation d’options pour 2021-2022, dans le cadre de son Plan de redéploiement 2019-2023. 

Parmi les 16 projets soutenus, 7 projets concernent des options de 7ème année qui ne sont pas encore organisées dans les écoles du Bassin et qui représentent donc, pour les élèves, de nouvelles opportunités pour compléter leur formation qualifiante dans les secteurs de l’industrie, de la construction, de l’hôtellerie-alimentation et des services aux personnes.

Ces nouvelles options sont les suivantes : 

  • Technicien en métré et devis à l’Institut technique de la Communauté française de Morlanwelz (en alternance) et au Lycée provincial Hornu-Colfontaine (en plein exercice) ; 
  • Deux options qui complètent la filière bois : Constructeur-monteur en bâtiment structure bois à l’Athénée Royal Jules Bordet à Braine-le-Comte et Technicien des constructions en bois à l’Institut technique Saint-Luc de Mons ; 
  • Complément en productique (qui complète la formation en usinage), en alternance, à l’Institut technique de la Communauté française de Morlanwelz ; 
  • Patron boulanger-pâtissier-chocolatier au Lycée provincial des sciences et des technologies à Soignies ; 
  • Et l’option Complément en gériatrie à l’Institut provincial de nursing du Centre à La Louvière. 

 Les 9 autres options soutenues à la création par la Chambre Enseignement sont majoritairement des options des secteurs industrie et construction qui sont déjà organisées dans un ou deux autres établissements de la zone. Il s’agit des options suivantes : 

  • Technicien du froid et 7ème Technicien en maintenance et diagnostic automobile au Lycée provincial Hornu-Colfontaine ; 
  • Couvreur-étancheur et Carreleur-chapiste, en alternance, à l’Institut Technique Saint-Luc ; 
  • Technicien en environnement à l’Athénée provincial Warocqué ; 
  • 7ème Charpentier à l’Institut Technique et Commercial de Boussu ; 
  • 7ème Complément en officine hospitalière à l’IPES Léon Hurez ; 
  • 7ème Chocolatier-confiseur-glacier à l’Institut provincial Charles Deliège ; 
  • Et l’option 7ème Carrossier spécialisé à l’Athénée provincial de La Louvière, implantation des Arts et Métiers. 

 Au-delà de ces projets de création, la Chambre Enseignement soutient également 9 projets de maintien d’options liées à des métiers porteurs des secteurs industrie et construction et qui peinent pourtant à attirer des candidats ainsi qu’un projet de fermeture d’option.

Enfin, la Chambre a souhaité octroyer 20% du budget aux Pôles de synergie de l’IBEFE ainsi qu’à des actions de valorisation des filières et des métiers soutenus
 

Consulter le Plan de redéploiement 2019-2023 de la Chambre Enseignement Hainaut-Centre. 


Actions collectives de promotion

La Chambre Enseignement peut mettre en place des actions de promotion visant à faire connaître les options nouvellement créées. Pour promouvoir les 9 options programmées à la rentrée 2019, la Chambre Enseignement a réalisé une brochure de promotion des options

La Chambre Enseignement a également réédité, en juin 2021, 2 dépliants présentant l’offre d’enseignement qualifiant sur son territoire : y sont présentées les options du 3e degré de l’enseignement technique de qualification et professionnel, de plein exercice et en alternance (Art. 49), organisées dans les établissements scolaires secondaires de la Région du Centre (Cliquez ici pour télécharger le dépliant "Région du Centre") et de Mons-Borinage (Cliquez ici pour télécharger le dépliant "Mons-Borinage").

Ces dépliants font également la promotion des 15 nouvelles options soutenues par la Chambre Enseignement via son Plan de Redéploiement (9 options pour la Région du Centre et 6 options pour Mons-Borinage), programmées pour l’année scolaire 2021-2022.

Attention, une erreur s’est glissée dans la version papier du dépliant de Mons-Borinage : l’option « Carreleur-chapiste » n’est pas organisée à l’Académie provinciale des métiers de Mons.

Soutien des Pôles de synergie de l’IBEFE

Au-delà de l’octroi d’incitants aux établissements et de la promotion des options créées, le décret prévoit la possibilité de consacrer jusqu’à 20% du budget à des projets portés par un ou plusieurs Pôles de synergie  mis en place par l’Instance Bassin EFE. 

Pour la 4e année consécutive, les membres de la Chambre Enseignement Hainaut-Centre ont souhaité utiliser ce budget pour soutenir l’action de valorisation de l’enseignement qualifiant et de promotion des métiers techniques et technologiques

En effet, cette action, initiée en 2011 par la Chambre Enseignement (à l’époque IPIEQ), s’inscrit aujourd’hui dans le Pôle de synergie "Orientation, Image des métiers" de l’IBEFE . Elle consiste à proposer aux établissements primaires et secondaires du Bassin de participer à différentes activités de découverte métiers en s’appuyant sur les ressources du territoire : visites de centres de formation, visites d’entreprises, visites d’écoles d’enseignement qualifiant, prêt de matériel pédagogique, etc. 

Les objectifs poursuivis sont les suivants :

  • Permettre à l’élève de découvrir un large panel de métiers tout en lui donnant des informations par rapport aux besoins et à la réalité du marché de l’emploi ;
  • Eveiller chez l’élève une réflexion par rapport à son orientation ;
  • Travailler sur le déficit d’image dont souffrent l’enseignement qualifiant et les métiers techniques et technologiques. 

 

Pénurie de lieux de stage

Une autre des missions de la Chambre Enseignement consiste en l’interpellation des partenaires sociaux et/ou des secteurs professionnels de la zone, de manière à favoriser l'ouverture de nouvelles places de stages dans le cas où un établissement scolaire peine à trouver des lieux de stage en suffisance.
 

Contact

Valentine SALERNI

Cheffe de projet

065/409.341